Chargement...
 

Les origines et la définition de la naturopathie

Image }

Historique et définition de la naturopathie par Johanne Verdon ND.A


Historique et définition de la naturopathie par Johanne Verdon ND.A

L’historique et la définition de la naturopathie sont inter-reliés. Il est essentiel d’avoir conscience de la grande importance de l’ensemble de l’utilisation des facteurs naturels de santé qui donnent à la naturopathie sa valeur thérapeutique et ses lettres de noblesse. Regardons de près toutes ces racines qui nous témoignent de la valeur inestimable non seulement de la nutrition et des plantes, mais aussi de l’hydrothérapie trop souvent oubliée, de l’importance d’une bonne oxygénation, de l’activité physique et de l’origine psychosomatique de nombre de maladies.

Parlons avant tout des origines des soins de santé par les méthodes naturelles dans diverses civilisations qui utilisèrent les plantes(fleurs, feuilles et racines) et les arbres(fleurs, branches et écorces).Ce voyage historique nous amène vers les anciennes civilisations grecque, romaine et égyptienne et de façon générale vers diverses découvertes des êtres humains en quête de soins qui prirent conscience des propriétés soignantes de l’argile, de l’eau, du miel et autres éléments de la ruche etc.
Hippocrate est considéré comme le père de la médecine,mais la médecine eut plusieurs pères et mères dans son arbre généalogique. Pensons à la vieille médecine de l’Inde, la médecine ayurvédique, à la médecine traditionnelle chinoise, à la médecine tibétaine, sud-américaine et aussi nord-américaine développée par les amérindiens etc.La naturopathie considère la grande valeur de toutes ces racines et personnellement, je me fais un point d’honneur de ne pas les oublier. J’ai puisé et je puise encore dans ces grands coffres aux trésors thérapeutiques.

Sébastien Kneipp qui perfectionna et développa au 19ième siècle l’hydrothérapie froide a donné à la naturopathie une méthode soignante qui justement, ne doit pas être oubliée. Il fut à la source même du développement de la naturopathie moderne, en travaillant sur les cinq piliers d’un système de soins :

1) L’hydrothérapie
2) La phytothérapie
3) L’activité physique
4) L’alimentation
5) Un mode de vie équilibré

La synergie de ces principes de soins fut adoptée de son vivant par une centaine d’établissements de santé.
Il fit école et eu plusieurs disciples dont Bénédict Lust qui émigra aux États-Unis et y fonda la première école de naturopathie en 1896 à New York. Il est d’ailleurs intéressant de connaitre la racine étymologique du mot naturopathie qui provient de l’allemand et signifiait à l’origine : le sentier de la nature, ce qui est toujours d’actualité.

Claude Bernard développa vers 1850 le concept du milieu intérieur qui est l’équilibre essentiel à la santé du corps, ce qu’on appelle l’homéostasie. Cet état, la naturopathie travaille ardemment à le favoriser par l’utilisation des facteurs naturels de santé qui stimuleront les émonctoires afin de favoriser la bonne élimination des toxines. Ces voies d’élimination sont très importantes. Elles incluent :les voies intestinale, urinaire et vaginale, les voies pulmonaire et buccale, les voies nasale, auriculaire et oculaire et la grande voie cutanée. Le concept de l’assimilation est aussi essentiel. Ainsi les textures et les diverses formes sous lesquelles sont présentées les substances thérapeutiques ont aussi leur importance : liquides, gels, comprimés, éléments dilués et dynamisées ou encore triturés et dynamisés, infusions, teintures mères et décoctions, onguents etc. La palette est très large et doit être personnalisée.

La naturopathie est une science et un art et les liens de cause à effet doivent être cernés quant aux racines des maladies, afin de prodiguer à toutes celles et ceux qui souffrent, une aide véritable. L’emploi judicieux des arts, de la détente, de la prise de conscience des attitudes dans les contextes situationnels stressants, de l’art de la respiration, de l’utilisation des cataplasmes, des huiles essentielles, des odeurs et des fumigations est essentiel. Les recommandations complémentaires de soins tel que massage, ortothérapie, ostéopathie, chiropratique, acupuncture,magnétisme épigénétique etc. font également partie intégrante du rôle majeur de la naturopathie en tant que catalyseur du développement de la qualité de vie dans les couples, les familles et la société. La (le) naturopathe doit recommander ces approches alternatives complémentaires pratiquées par divers professionnels lorsque cela est nécessaire et avoir un bon jugement donc aucune attitude extrémiste, lorsque dans certaines situations les soins de la médecine conventionnelle pharmaceutique et chirurgicale doivent être appliquéset les conseils d’une pharmacienne ou pharmacien demandés afin d’être informé au sujet de l’utilisation d’un médicament
.
La palette des soins naturels est vaste et les nuances dans l’approche thérapeutique demandent de l’expérience et du doigté. Je termine ce tour d’horizon par deux expressions qui me sont propres et que j’emploi souvent :

1) Il faut adapter la théorie à la personne et non la personne à la théorie.
2) Les naturopathes sont des jardinières et des jardiniers de la grande famille des médecines alternatives. Les médecins de la médecine conventionnelle pharmaceutique sont des pompiers. Il est devenu urgent d’inverser la tendance observée dans nos sociétés car, on consulte trop souvent les pompiers et pas encore assez les jardiniers ainsi, le terrain propice au développement de la santé et de la qualité de vie s’étiole et affecte les diverses saisons de la vie. Reconnaissons par contre qu’il y a d’excellents urgentologues et pharmaciennes et pharmaciens qui peuvent sauver des vies.En naturopathie nous ne prodiguons pas de soins d’urgence.

Nous ne sauvons pas des vies par contre…nous sauvons des qualités de vie!

Johanne Verdon ND.A




Les cours de l'Académie