Chargement...
 

Hoummos unisexe



Ingrédients:

500 ml (2 tasses) de pois chiches secs

2 à 4 gousses d’ail (de préférence bio)

30 à 60 ml (1/8 à 1/4 tasse) d’eau, selon la consistance désirée

60 à 125 ml (1/4 à 1/2 tasse) de beurre de sésame non décortiqué

30 ml (2 c. à soupe) d’huile d’olive extra-vierge

30 ml (2 c. à soupe) de persil haché

30 ml (2 c. à soupe) d’ortie séchée (1)

30 ml (2 c. à soupe) de Bragg (2)



Faire tremper les pois chiches 12 heures. Rincer et étaler sur un plateau pendant 24 heures et rincer 3 fois dans la journée à l’eau tiède, afin d’obtenir un petit germe de 24 heures (vous pouvez aussi vous procurer les pois chiches germés aux comptoirs réfrigérés des magasins d’aliments naturels).

Broyer et homogénéiser au mélangeur les pois chiches, l’ail et l’eau, jusqu’à l’obtention d’une consistance crémeuse.

Ajouter le beurre de sésame, l’huile d’olive, le persil, l’ortie et le Bragg, puis mélanger.



Cette recette est typique de l’alimentation vivante: crudivorisme végétalien.



Note: si vous avez de la difficulté à digérer l’hoummos cru, vous pouvez, après la germination de 24 heures, faire cuire les pois chiches à la vapeur pendant 1 heure. Vous pouvez également les faire cuire sans les faire germer, mais les pois chiches germés sont encore plus riches en lignanes que les pois chiches cuits. Ils contiennent aussi des coumestans (phytoestrogènes).


(1) Si on ne dispose pas d’ortie séchée, on peut ajouter 30 ml (2 c. à soupe) de persil de plus.

(2) Assaisonnement contenant des acides aminés de soya.


Afin de vous permettre de consommer régulièrement de l’hoummos unisexe, vous pouvez le congeler en portions individuelles, mais sur une courte période: 1 mois. Le pois chiche (ingrédient de base de cette recette), particulièrement en période d’andropause, est pour l’homme un précieux «allié santé».



Si, lorsque vous consommez des légumineuses, vous ballonnez et souffrez de gaz et de problèmes dus à la fermentation, rincez-les à grande eau, puis faites tremper les légumineuses dans l’eau pendant une nuit et changez d’eau avant la cuisson. Vous pouvez également utiliser du Beano, un produit très efficace contenant une enzyme facilitant la digestion des légumineuses.



Les pois chiches

En latin, Cicer arietinum. Fait amusant, Cicéron, homme politique et orateur de l’Antiquité (de son vrai nom Marcus Tullius) aurait hérité de ce surnom en raison de la petite verrue en forme de pois chiche qu’il avait sur le nez.

Ayant vu le jour au Moyen-Orient, le pois chiche arriva sur les côtes du bassin méditerranéen après avoir traversé de nombreux pays, et on pense que les Phéniciens seraient à l’origine de cette diffusion.

Le pois chiche est la plus énergétique et la plus digeste des légumineuses. Il contient beaucoup de protéines, est riche en calcium, fer, potassium et phosphore, et sa teneur en vitamines est comparable à celle de l’huile de foie de morue. On lui confère des propriétés bénéfiques pour les os, les muscles, le système nerveux et la coagulation du sang.

Selon des études menées par le Dr James Anderson de la faculté de médecine de l’Université du Kentucky, le pois chiche contient six agents anticholestérols dont les plus importantes seraient les fibres solubles.

Le pois chiche contient des lignanes, qui sont des régulateurs hormonaux très utiles durant la ménopause. Ils permettent également de régulariser le taux de dihydrotestostérone chez l’homme, ce qui aide à prévenir l’hypertrophie ainsi que le cancer de la prostate.



Les graines de sésame

Elles sont originaires d’Indonésie et d’Afrique orientale. On les vend entières ou décortiquées, crues ou rôties. Les graines de sésame non décortiquées (entières ou brunes) sont plus nutritives car elles ont conservé leur enveloppe externe qui contient la majorité des minéraux et des fibres alimentaires. Elles sont une excellente source de calcium (le rapport calcium/phosphore des graines de sésame est de 2 pour 1), de cuivre, de magnésium, de fer, de zinc, de phosphore, de thiamine, de niacine, de vitamine B6, d’acide folique, de potassium et de silice.

Le sésame, qui est également une source de bons acides gras et de lécithine, a un effet positif sur le système nerveux et la mémoire. Il contient de la coenzyme Q10 et, évidemment, des lignanes.



Retour à la page d'accueil des recettes

Retour