Chargement...
 

Glucosamine et pancréas, soyons logique!!!




AVIS IMPORTANT concernant l’étude de Frédéric Picard de la faculté de pharmacie de l’université Laval (lire plus bas l’article de Mathieu Perreault, paru dans La Presse du 28 octobre 2010)


Soyons logique! Comment peut-on se baser sur une étude où l’on a donné à des souris des doses de glucosamine 10 à 15 fois plus élevées que la normale sur une période de 48 heures ou 5 à 6 fois plus élevées sur une période de 24 heures, concluant que cela était nocif pour le pancréas, le cœur et le foie?


Donnez à des souris des doses 10 à 15 fois plus élevées que la normale en 48 heures ou 5 à 6 fois plus élevées que la normale en 24 heures, d’anti-inflammatoires en vente libre, tels ibuprofène, acétaminophène et acide acétylsalicilique. Que restera-t-il du pancréas, du cœur, du foie, de l’intestin? Des lambeaux de chair!


Ne perdons pas la raison.


Johanne Verdon, ND.A.
Membre de l’Association des
Naturopathes Agréés du Québec
28 octobre 2010


★★★★★★


Cyberpresse.ca

Publié le 28 octobre 2010 à 07h13
Un excès de glucosamine néfaste pour le pancréas
Mathieu Perreault
La Presse



Prendre de fortes doses de glucosamine peut endommager le pancréas. Ce produit vendu sans ordonnance pour le soulagement de l'arthrose a fait l'objet de plusieurs études négatives quant à son efficacité au cours des dernières années.


«Une partie des utilisateurs de glucosamine prennent une dose plus forte que recommandé», explique Frédéric Picard, de la faculté de pharmacie de l'Université Laval, qui publie ses résultats dans le Journal of Endocrinology. «Compte tenu de nos résultats et de l'absence d'efficacité de la glucosamine, je ne vois pas pourquoi on continuerait encore à la recommander pour l'arthrose.»


Le Dr Picard a fait son étude sur des cellules de pancréas de souris qu'il a soumises pendant 24 heures à des doses de glucosamine de 10 à 15 fois plus élevées que la normale, ou pendant 48 heures à des doses cinq ou six fois plus élevées que la normale. «La correspondance avec les cellules humaines n'est pas parfaite, mais l'indication est là, dit le Dr Picard. Et ce ne sont pas les seuls organes qui, chez la souris, pâtissent d'un excès de glucosamine. On a eu des résultats similaires avec le foie, le cerveau.»
Des dosages non respectés


En 2002, une étude terre-neuvienne avait constaté que seulement le tiers des patients prenant de la glucosamine, un produit vendu comme remède contre l'arthrose depuis près de 40 ans, respectaient les dosages. La plupart forçaient la dose. «Il y a beaucoup d'automédication avec les produits naturels», dit le Dr Picard.


Le chercheur de Québec n'avait pas pour objectif d'étudier la glucosamine. «Je faisais des recherches sur l'impact d'un niveau de glucose élevé. La glucosamine est une manière d'imiter cette situation. On s'en sert beaucoup en laboratoire. «Par contre, la glucosamine n'a pas d'effet négatif pour les diabétiques, selon une étude de 2006 des instituts nationaux de la santé des États-Unis.


Les partisans de la glucosamine ont critiqué les études ayant au cours des dernières années conclu à son inefficacité en soulignant qu'en août dernier, une étude sur deux ans avait conclu que les anti-inflammatoires non stéroïdiens, des médicaments vendus sous ordonnance, ne sont pas plus efficaces.



Retour à la page d'accueil des conseils santé

Retour

Afficher les messages d'erreurs PHP